7 étapes pour passer la frontière entre la Thailande et le Cambodge sans soucis

Alors on m’avait prévenu :

« Passer la frontière terrestre entre la Thailande et le Cambodge c’est un peu une aventure! »

Effectivement :

C’est un nid à arnaques en tout genre… Et ça, de l’arrivée au poste de frontière Thailandais jusqu’au choix du transport pour rejoindre les grandes villes du Cambodge.

Ayant pris le temps de me renseigner (et ayant eu un peu de chance peut être) je n’ai eu aucun problème! Mais une fois arrivé à Siem Reap je me suis vite rendu compte que j’étais l’un des seuls à qui l’on avait pas soutiré de l’argent.

Petit point arnaques :

Il s’agit de différents mensonges à propos du prix et de l’obtention du visa, du lieu du poste de frontière et du prix pour rejoindre ensuite les grandes villes. 

NO SOUCIS, RESTE PEINARD :

Voilà 7 étapes (et astuces) pour passer la frontière tranquilou dans les règles de l’art!

1 er Etape: Retirer/Echanger de l’argent et prendre une photo d’identité

C’est con hein? Bah au bureau de la douane ils étaient plus d’un à avoir oublié de le faire et bien qu’il y ait ce qu’il faut aux alentours, ça peut éviter de montrer à tout le monde qu’on est une proie facile 😉

2ème Etape: Prendre le train de Bangkok à Aranyaprathet

Le train se prend à la gare de Hua Lamphong. Aranyaprathet est la ville la plus proche de la frontière à Poipet.

Prendre le train de 5h55 est le mieux car il permet d’éviter la grosse vague de touristes en bus et mini van 😎.

Mais pourquoi le train et pas le bus ? 3 raisons :

  1. Parce que c’est vraiment vraiment pas cher
  2. Parce que les arnaques peuvent commencer dans le bus avec des histoires de compagnie « officielle » pour faire votre visa et de faux postes de frontière le tout carrément sous la pression des chauffeurs…
  3. Parce que les bus sont remplis de touristes et partent par vagues. Leur arrivée sont des véritables cadeaux pour les arnaqueurs qui profiteront de la pression ambiante pour te donner l’impression que tu peux leur faire confiance.

3ème Etape: Prendre un TukTuk de la gare au poste de frontière

Là, deux choses à savoir :

-Le prix de la course est de 80 baths peu importe le nombre de personnes.

-Il n’y a qu’un seul poste de frontière coté Thailandais c’est celui là :

téléchargement

Mister TukTuk essaie de t’embobiner ? Garde le sourire et demande lui simplement de t’emmener au vrai poste de frontière.

4 ème Etape: Faire tamponner sa sortie de la Thailande

Aucun problème, une fois au bon poste tu suis les instructions et tout baigne!

5ème Etape: L’obtention du Visa

C’est là qu’avec ta jolie peau bronzée et ton petit pantalon thai (fabriqué en chine) les arnaques peuvent commencer!

Une fois sorti de la Thailande, il suffit de suivre les panneaux direction le bureau d’obtention de visa en disant évidemment NON à toutes les (très nombreuses) sollicitations pour « t’aider ».

Voilà, tu es au bureau d’obtention de visa? Et bien maintenant arme toi de patience…

Le prix indiqué est bien 30 dollars (depuis février 2016) et tout dollar que monsieur le douanier te demande en plus, quelque soit la raison, est injustifié.

Et si le monsieur en costume me demande plus que le prix indiqué?

Réponds gentiment: « non je paye 30 dollars, c’est le prix ». Il te demandera de t’asseoir sur le côté (comme on punit un écolier) avant de lâcher l’affaire après 10/15 minutes de silence comprenant qu’il ne t’aura pas.

6 ème Etape: Faire tamponner son entrée

Aucun soucis, une fois ton visa obtenu continue 200m direction le poste de frontière cambodgien!

7ème Etape: Prendre un transport pour les grandes villes

A peine 3 pas au Cambodge et il y a un panneau avec marqué « navette gratuite » à coté d’une file de touristes… Génial le Cambodge non ?

Passe ton chemin évidement (la navette emmène les touristes dans un endroit pommé ou les transports sont 2 fois plus chers)!

Eloigne toi un peu du rond point et négocie, au calme, une place dans un taxi (avec un mec rencontré dans la queue pour le visa on a payé 300 baths chacun pour Siem Reap, correct.)

Tu es dans le taxi? FINITO, BRAVO!

Te voilà toujours PEINARD et au Cambodge…Probablement bientôt à la découverte des temples d’Angkor!

Et si jamais tu n’es pas convaincu par l’idée de prendre le train je n’ai pas dit mon dernier mot :

-> 10 raisons de prendre le train en Thailande 

Et si jamais tu veux en lire plus sur ma route en Thailande c’est par ici :

-> La boucle de Mae Hong Son en Scooter

-> Quelques Jours à Chiang Mai

Lee Hai,

Antoine ✌

7 réflexions sur “7 étapes pour passer la frontière entre la Thailande et le Cambodge sans soucis

  1. Éviter de faire le touriste, et essayer de se fondre avec la population locale, c’est la règle où que l’on voyage! Merci pour tous ces précieux tuyaux, Antoine. Demain je continue à suivre ton périple, j’ai deux billets, au moins, de retard!

    Aimé par 1 personne

      • J’en ai un aussi mais je crois que je vais le laisser tomber…
        Ce que tu écris au sujet des paiements réclamés au passage de la frontière m’a rappelé le voyage d’un cousin qui transportait des dons (livres et manuels de mon collège, matériel médical de la clinique de ma cousine) pour un village en Afrique. Il a fini par rebrousser chemin à cause de multiples entraves de ce type. Il lui a fallu changer d’itinéraire, quelques mois plus tard, pour parvenir avec son chargement à bon port.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s